Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

COVID-19, la PNH va produire 500 masques par jour

Pour protéger le personnel policier face à la propagation du Coronavirus, un atelier de couture d’une capacité de 500 masques par jour est mis en place au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Ceci s’inscrit dans le cadre de toute une série de dispositions adoptée par le haut commandement de l’institution policière en ces temps de crise sanitaire à fait savoir, ce mercredi 25 mars 2020, le porte-parole de la PNH, le commissaire Michel-Ange Louis- Jeune.

Port-au-Prince, le 25 mars 2020.-Depuis le 19 mars dernier, le Coronavirus est déclaré présent en Haïti. A ce jour, pas moins 9 cas sont confirmés et une centaine de personnes sont placées en quarantaine. Face à ce danger imminent, l’institution policière veut protéger son personnel. Un ensemble de mesures, parmi elles, la mise en place d’un atelier de production de masques de protection a donc été adoptée.

C’est dans les locaux de l’académie de police, situés sur la route de Frères, dans la commune de Pétion-Ville, département de l’Ouest d’Haïti, qu’est abrité cet atelier de couture, chargé de la production de masques de protection pour les agents de police. Le personnel est essentiellement constitué de policiers couturiers, marchands tailleurs a indiqué le porte-parole de l’institution policière, Michel-Ange Louis-Jeune qui annonçait la nouvelle.

Doté d’une capacité de 500 masques par jour, Il s’agit pour l’administration, dirigée par Normil Rameau de mette à la disposition du personnel policier, ce matériel de protection contre le COVID-19. À l’avenir cette structure policière de production de masques anti-coronavirus, dont la durée de service est prévue pour aussi longtemps possible, pourrait, dans un second temps, servir à confectionner l’uniforme de la police administrative a laissé entendre le commissaire Louis-Jeune.

Mais pour éviter la propagation du COVID-19 dans son effectif, la mise en place d’un atelier de production de masques, n’est pas la seule mesure adoptée par la direction générale de la police haïtienne. C’est un ensemble de dispositions qui a été annoncé en ce sens, par le porte-parole de l’institution. Ces mesures consistent entres autres, en l’annulation provisoire de toutes les séances de formation qui devraient se tenir au profit du personnel policier.

Aussi, des matériels de prévention (Eau chlorée, récipients, savons pour le lavage des mains) sont également disponibles au niveau des commissariats et sous commissariats informe le commissaire, Michel-Ange Louis-Jeune. Certes, il existe des manquements. Mais des réquisitions ont été faites aux plus hautes instances de l’État en vue de les combler, a rassuré le commissaire Louis-Jeune au micro d’un reporteur de Vant Bèf Info (VBI) présent à la conférence.

Et de la prévention à la prise en charge, le haut commandement de la PNH, de concert avec le gouvernement s’apprête à mettre en fonction le centre de santé de la Police Nationale d’Haïti à Bon Repos, au nord de la capitale, Port-au-Prince. Pour l’heure, des aménagements sont en cours, des matériels y sont en train d’être installés. Ceci, afin d’assurer la prise en charge de tout éventuel cas de Coronavirus, qui aurait été confirmé au sein de la PNH a indiqué le commissaire Louis-Jeune.

Par ailleurs, le porte-parole de la police en a profité pour exhorter les policiers à la prudence. Parallèlement, la police nationale s’engage à poursuivre son devoir d’accompagner les autorités quant à faire respecter les consignes de prévention établies.

Vant Bèf Info (VBI)

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share via
Copy link
Powered by Social Snap